Visuel de Gérard Philipe au festival d'Avignon

FOCUS AGNÈS VARDA

Du 26 novembre 2021 au 6 mars 2022, l’exposition « Avignon/Varda/Vilar : Le Théâtre à ciel Ouvert » est présentée au musée de Gajac (Lot).

LEBOLABO est heureux de participer à la production et la mise en place  de cette exposition à travers les différentes expertises de son laboratoire d’images : scénographie, impressions, montage, signalétique d’exposition,  contre collage, découpes, etc.

Née en Belgique en 1928, Agnès Varda quitte le pays avec sa famille en 1940, à la suite des bombardements. Ils s’installent à Sète. Étudiante, elle rejoint Paris où elle suit les cours de Bachelard à la Sorbonne, intègre l’École du Louvre et obtient un CAP de photographie.

En 1949, elle collabore comme photographe avec le Sétois Jean Vilar, qui crée le Théâtre National Populaire à Avignon. Elle est remarquée pour ses clichés de Gérard Philipe et Maria Casarès.

Lorsqu’elle réalise son premier long métrage, La Pointe courte, elle choisit deux acteurs du Théâtre National Populaire, Silvia Monfort et Philippe Noiret. Monté par le jeune Resnais, ce film de 1954 annonce les audaces de la Nouvelle Vague, dont elle sera l’une des très rares réalisatrices de l’époque. Le succès vient en 1961 avec Cléo de 5 à 7, tandis que Le Bonheur obtient le prix Delluc en 1965.

À travers cette exposition unique en France, le Musée de Gajac  situé dans le Lot et Garonne, retrace l’histoire de la création du festival d’Avignon en rendant hommage, à travers son art, à Agnès Varda, immense figure du cinéma français, connue pour ses nombreux films qui ont su mettre en lumière une scène d’avant-garde, constituant une oeuvre riche et contemporaine.

À Gajac sont exposées au public, une quarantaine de photographies officielles réalisées par l’artiste et prêtées par la Succession Varda (Rosalie Varda Demy – Mathieu Demy) issues de trois créations dramatiques dirigées par Jean Vilar ainsi que des costumes de scène, des dessins préparatoires et des affiches issues des collections de la Maison Jean Vilar. Mettre en lumière la photo de cette artiste plutôt connue pour son cinéma est un angle de vue contemporain pour la plus grand bonheur du public et fans.

Photo de Jeanne Moreau par Agnès Varda
Image d'un tirage de Jean Vilar et un costume

Dès ses premières photographies, Agnès Varda fait preuve d’une grande liberté. « Elle déplace les acteurs en-dehors de la scène, en pleine nature. Elle immortalise un Gérard Philipe en mouvement, devant un immense arbre près du Palais des Papes, ce qui confère une grande modernité et une certaine étrangeté à cette image devenue iconique. Il y a presque un aspect impressionniste dans sa vision, beaucoup de personnalité dans ses choix de mise en scène et de cadrage », analyse Julia Fabry commissaire de l’exposition.

En écho également à la pièce L’amour vainqueur d’Olivier Py, ancien directeur du festival d’Avignon.

Est également présentée une sélection d’images contemporaines d’Emile Zeizig, prêtées par l’association Mascarille, qui témoignent de l’évolution du festival d’Avignon dans sa contemporanéité

À noter dans vos agendas un certains nombre de rendez-vous organisés autour de l’exposition.

Plus de renseignements ici :

Musée de Gajac

2 rue des Jardins
47300 Villeneuve-sur-Lot
Tél : 05 53 40 48 00
musee@mairie-villeneuvesurlot.fr

Crédit photo : DR. Emile Zeizig, Mascarille
DR Jeanne Moreau par Agnès Varda

Partagez ce contenu avec amour