fbpx

Vous avez dit papier ?

Mais connaissez vous les matières les plus utilisées pour le tirage d’art ?

 

Certes, le choix de son papier est avant tout un choix esthétique, personnel, intime : selon les images à imprimer, la taille des tirages, le lieu d’exposition…
Veut-on un rendu mat (plus doux) Ou brillant (plus saturé) ? Avec un blanc éclatant ou plutôt chaud ? Très lisse ou texturé ? Très fin ou avec plus de main ?

Mais le papier peut être fabriqué à partir du bois (de résineux, feuillus, Eucalyptus, mûrier, chanvre, bambou…), de chiffons de tissus (coton, lin…) ou encore de papier à recycler. Quel est l’essence qui vous correspond le plus ?

Nous parlerons ici essentiellement des papiers compatibles avec l’impression numérique à jet d’encre pigmentaire aqueuse (utilisée pour les tirages d’art)
Il est important de retenir que 80% de la qualité de l’impression dépend de la qualité du papier choisi. 


 

 

Retrouvez tous nos papier en cliquant sur ce lien. Nous tarvaillons avec les plus grands papetiers : (Canson, Hahnemühle, Awagami Factory, Epson, Ilford, Permajet…)

Le bois (Alpha-cellulose ou 𝝰-cellulose)

  • Principal constituant des végétaux, la cellulose, est la matière organique la plus abondante sur Terre, la photosynthèse par les plantes en fabriquant entre 50 à 200 Gt par an. Il constitue en fait l’élément principal des parois des cellules des végétaux
  • L’𝝰-cellulose est une des trois classes de la cellulose. Elle présente le degré de polymérisation le plus élevé et la plus stable. Elle est le composant majeur de la pâte à papier et du bois.
  • Les papiers « Barytés » ou encore « Photo RC » sont principalement composé d’𝝰-cellulose

Le coton

  • On trouve parmi les papiers dits « Fine Art »  (Beaux Arts en français), des papiers à base de coton.
  • Souvent appelés « RAG » (Chiffon en français), ces papiers sont effectivement issus du monde des beaux-arts et composés principalement de coton.
  • Il existe également des supports « Canvas » (Toile en français) composés de coton, identiques au toiles de peintres.

Le kozo

  • Le kozo (mûrier en japonnais) est un arbuste à feuillage caduc.
  • Spontané en régions montagneuses mais également cultivé pour la fabrication du papier dit « japon » dont la technique de fabrication est venue de Chine à une époque reculée.

Le bambou

  • Parmi les papiers composés de fibres de bois, certains sont à base de fibres de bambou (très souples)
  • C’est une plante qui pousse rapidement, ce qui est plus écologique

Le chanvre

  • Le Chanvre peut également être utilisé dans certains papier, notamment japonais (Awagami).
  • C’est l’une des fibres naturelles les plus anciennes et les plus polyvalentes au monde
  • Grâce à la grande robustesse de ses fibres, il rend le papier plus résistant

L’agave
(ou fibres de sisal)

  • L’agave peut également être utilisé dans certains papier.
  • Très résistante, cette fibre sert également à la fabrication de cordage, de tissus grossiers et de tapis.

Les papiers « écologiques »

  • Hahnemühle propose une nouvelle gamme de papier « Natural Line » constituée de 3 papiers composés de bambou, de chanvre et d‘agave.
  • En raison de leur croissance rapide, ces plantes fournissent davantage de fibres que d’autres matières premières sur une même surface cultivée.
  • En complément, elles consomment moins d’eau et ne nécessitent aucun pesticide. De précieuses ressources sont ainsi épargnées afin de mieux respecter l’environnement.

Le papier recyclé

  • Le papier recyclé est peu utilisé dans la composition des papiers d’art, les contraintes de fabrication restent trop importantes (papiers sans acides, blanchiment, résistance des fibres…).
  • 
C’est cependant le cas du papier Awagami Bambou qui utilise du papier kozo recyclé.

Les papiers Photo RC

  • Un papier RC « Resin Coated » (couchage en résine en français) se compose d’une base 𝝰-cellulose enduite sur les deux faces et d’un film polyéthylène (PE), d’où son surnom de « papier plastique », puis enduite d’un couchage micro-poreux sur la face imprimable.
  • Les premiers papiers RC sont apparus dans les années 60. Ils ont été conçus à l’époque pour la photographie argentique afin d’accélérer les processus de développement de fixage et de lavage, en améliorant l’imperméabilité du support.

Le papier de riz

  • Le papier de riz est un type de papier chinois. Il désigne au sens strict le papier à base de la plante qui donne le riz.
  • Plus récemment, ce terme est également utilisé pour désigner le papier fabriqué à partir d’autres plantes comme le chanvre, le bambou ou le mûrier à papier.